Intégration de la prévention de la radicalisation dans le SNU

Parce que prévenir la radicalisation est un enjeu essentiel de la cohésion sociale et que le Service National Universel (SNU) est un outil précieux de cette cohésion, son développement intègre des contenus et intervenants du récit républicain. Il prévoit aussi la possibilité d’effectuer des missions d’intérêt général auprès des grands réseaux du travail social impliqués dans la prévention de la radicalisation. Cette mesure avait été annoncée par le Premier ministre lors du CIPDR qui s’est tenu à Strasbourg le 11 avril dernier.

Le secrétaire d »État Gabriel Attal a signé le 4 juin les conventions de partenariat avec les mouvements d’éducation populaire, associations de sécurité civile, institutionnels dont le SG CIPDR, impliqués dans la mise en œuvre de ce SNU. Le thème de la radicalisation devra être abordé durant une soirée de la phase pilote. Et pourra être traité soit par le recours aux ressources de France télévisions sur le sujet, soit par la représentation d’un des spectacles ou court ou long métrages soutenus par le SG CIPDR.