SNU et prévention de la radicalisation

Parce que prévenir la radicalisation est un enjeu essentiel de notre cohésion et que le Service national universel est un outil précieux de cette cohésion, son développement intègre des contenus du récit républicain. Le thème de la radicalisation est abordé dans chaque centre durant une soirée. Une décision prise par le Premier ministre lors du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation d’avril à Strasbourg. Première soirée le 19 juin consacrée au thème de la radicalisation dans le centre de Pontoise autour de la pièce « Lettres à Nour » de Rachid Benzine devant les 150 jeunes volontaires du centre captivés par la pièce et très impliqués dans le débat. Prévenir le plus tôt possible et là où les jeunes se trouvent car notre cohésion est notre meilleure protection.