Un « plan quartiers d’été 2020 » pour préparer un bel été solidaire dans les quartiers prioritaires

Le « plan Quartiers d’été 2020 » a pour objectif de faire de cette période estivale, qui suit un confinement de deux mois, un temps utile et ludique pour les habitants des quartiers politique de la ville qui ne pourront partir en vacances. L’épidémie de coronavirus rend effectivement plus difficiles les déplacements à l’étranger, tandis qu’elle a entraîné la fermeture de nombreuses structures éducatives, associatives et sportives.
Afin de prévenir tout risque de rupture ou de repli communautaire, le « Plan Quartiers d’été 2020 » initié conjointement par le ministère de l’Intérieur et le ministère chargé de la Ville et du Logement s’inscrit dans une logique de renforcement du lien social et d’accès à de nouvelles opportunités. Il incarne la mobilisation de l’Etat en faveur des habitants de ces quartiers et montre que la République n’abandonne aucun de ses territoires et prête une attention à l’ensemble de ses citoyens, quel que soit le lien où ils vivent et quelle que soit leur origine.

Répondant à un contexte inédit, ce plan vient compléter les autres initiatives portées par le gouvernement (Opération vacances apprenantes, écoles ouvertes …) et également toutes celles mises en place spontanément par les territoires. C’est pourquoi ce projet s’est construit en mobilisant les acteurs des territoires, au plus proche des habitants (prévention spécialisée, centres sociaux et collectivités territoriales) et en impliquant les préfets chargés du pilotage du Plan en lien étroit avec les élus locaux.

Le Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR) va consacrer près de 3, 5 millions d’euros, via le FIPD, pour déployer plus de 260 actions in situ et associer durant la période estivale plus de 45 000 jeunes et leurs familles dans les quartiers prioritaires de 34 départements.

Ce Plan propose aussi bien des animations visant à recréer des relations de confiance police/population grâce par exemple à la mobilisation des Centres de loisirs jeunes de la Police nationale, que des offres de formations professionnelles et des dispositifs d’accès à l’emploi avec des certifications qualifiantes dans les domaines de la restauration, de la sécurité privée ou des métiers du sport. Autre volet du Plan : le renforcement de la culture et de la pratique sportive dans les quartiers, avec des animations théâtrales, des ateliers de prise de parole ou bien encore des tournois sportifs.

 

Contact : cipdr-territoires@interieur.gouv.fr